CONCEPT

concept-kendo-aubergenville

Le concept du kendo établi par la Fédération Japonaise

Le Kendo est conçu pour discipliner le caractère de l’homme à travers la mise en oeuvre des principes du sabre.
Le but de la pratique du kendo est :
De former l’esprit et le corps de cultiver un caractère vigoureux et, par un entraînement correct et vigoureux, de s’efforcer de progresser dans l’art du kendo de tenir en estime la courtoise et l’honneur,de coopérer avec les autres en toute sincérité, de toujours poursuivre la culture de soi. Ainsi, chacun sera capable d’aimer son pays et la société,de contribuer au développement culturel,et de promouvoir la paix et la prospérité entre tous les peuples.

Le Kendo voie du sabre 

Il faut pour bien percevoir les valeurs du Kendo faire référence à la culture Japonaise et aux valeurs guerrières des Samouraï. Si aujourd’hui une des grandes chances du Kendo est d’avoir une unicité dans sa technique à travers la planète elle provient du fait que chaque pratiquant cherche à rester fidèle à ses valeurs et qu’il en est de même dans tous les dojo où tous les pratiquants pourront être accueillis.

Le Kendo est le plus souvent vécu comme discipline de vie, où chaque kendoka essayera de vivre en harmonie avec sa pratique.

La finalité du Kendo réside dans l’assaut, c’est-à-dire l’affrontement de deux pratiquants qui cherche à délivrer des frappes valables sur des parties protégées.

C’est assauts peuvent être libres “ ji geiko” ou arbitrés dans le cadre d’une compétition “Shai ”

Dans les deux cas, les combattants doivent mettre dans chaque assaut l’intégralité de leur facultés “  corps-esprit ” pour, lorsque les chances sont égales, surpasser l’adversaire, ou bien donner le meilleur d’eux-mêmes face à un partenaire nettement plus avancé.

Pratiquer le kendo dans le sens d’une discipline, c’est d’abord, et pendant longtemps, vaincre l’adversaire qui es soi-même. La pratique demande avant tout un courage patient et une volonté persévérante de se surmonter dans la réalisation de petits, mais constant efforts.

Les effets du Kendo, comme d’autres activités, ,ne payent de retour qu’à la mesure des efforts qui lui sont consacrés. En dehors du Dojo les répercutions sur le pratiquants s’effectueront dans plusieurs domaines, la santé ( dureté de l’entraînement ), le psychisme ( situation constante d’opposition, le cri, le développement des facultés ( prise de conscience de son corps), de socialisation ( confrontations avec des partenaires différents).